Mes humeurs

Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi

Difficile de ne pas avoir entendu parler de la sortie du premier roman de Virginie Grimaldi, connue aussi sous le nom de Ginie du blog Femme Sweet Femme. Pour vous en parler rapidement, si vraiment, vous n’avez pas entendu parlé de cette sortie (et donc pas vu passer les nombreux statuts ou tweets à ce sujet ;)), Virginie c’est une écrivaine. Elle l’était bien avant de publier ce premier roman. Ces billets bloguesques sont des bouts d’histoire, des tranches de vie, le tout avec une plume franche mais sincère, parfois abrupte, parfois tendre mais très souvent juste. 

Virginie est une personne que je lis depuis très longtemps via son blog. Elle a également participé au concours Ecrire Au Féminin auquel j’ai participé. Elle est arrivée 2ème (et je me demande encore pourquoi c’est l’auteur misogyne et sans éloquence qui a gagné ! bref…). Cette fille, elle a un vrai talent littéraire.

Alors évidemment, férue de lecture, addict aux escapades qu’offre la littérature, j’ai voulu mon exemplaire le jour de sa sortie. Amazon m’ayant fait le coup du père François avec le roman de Sophie Henrionnet « Drôle de Karma », ce coup ci j’ai misé sur un cheval plus sûr pour la mission : Papa Geek  ! Et au fond de ma campagne girondine, il me l’a trouvé !

Mes 3 lutins ne m’ont pas permis de commencer la lecture tout de suite (non mais quelle idée de sortir un roman le mercredi ! sans déc ?! le jour des enfants ! le jour où on ne fait pipi qu’à 21h, une fois tout le monde au lit ! Le jour où l’horloge tourne lentement et notre énergie s’épuise rapidement ! Pour le second roman, il faudra penser au jeudi, c’est bien le jeudi ! ;)).

J’ai donc commencé ma lecture jeudi soir. En deux heures, j’avais lu la moitié du roman. Le lendemain, j’ai mis tout le monde à la sieste et 2h30 entrecoupées m’ont permis de finir ce roman. Je l’ai englouti ! Non en fait, c’est le roman qui m’a englouti ! Dès le premier chapitre, j’ai été sur l’épaule de Marie, l’héroïne. J’ai embarqué avec elle dans sa décision de changement de vie, dans son aventure et cette croisière qui allait changer sa vie.

Des destins se croisent. Trois femmes se rencontrent. Mais pas que. 

Pendant 283 pages, je suis passée par tout un tas d’émotion et d’états : du rire, de l’impatience, de l’envie, de la mélancolie, de la tristesse, de la joie, de l’euphorie aussi. 

Les chapitres sont courts et fluides. Chacun d’eux se terminent par une phrase qui suspend le destin de ses protagonistes. Cette petite phrase nous pousse à faire glisser les prochains mots sous nos yeux, il devient impératif de lire la suite pour savoir… Ce roman et le style de Virginie nous rendent « addict » ! Le rythme n’est jamais cassé. Les rebondissements arrivent au bon moment, ni trop tôt, ni trop tard. Il suffit juste de se laisser guider par les mots et les pages qui défilent.

Puis quand est arrivé la fin du roman, je me suis mise à lire plus lentement. Je savais que cette aventure, littéraire pour ma part et humaine pour les héros, allait prendre fin. Je n’en avais pas vraiment envie, j’étais bien moi aussi sur ce paquebot, j’aurai presque pu sentir l’air iodé en fermant les yeux ! ;)

Mais bon, quand on commence un livre, en général c’est pour le finir ! Je suis donc arrivée à la fin. J’ai souri, j’ai versé quelques larmes, j’étais émue de ces histoires entremêlées, de cette tendresse que j’avais éprouvé pour chacune de ses femmes. J’ai refermé mon roman à la hâte (oui, j’allais presque en oublier de récupérer la grande à la danse avec tout ça ;)) mais je n’avais pas de gout d’inachevé !

Il est possible d’ouvrir des pages pour une suite (Virginie, si tu me lis… :p), mais il est aussi possible d’en rester là, sans amertume d’une fin mal faite, bien au contraire…

Comme Marie, je vais placer ce bouquin dans ma bibliothèque, mais à l’étage des romans « anti déprime, à relire en cas de rechute, sans modération » !

Une jolie épopée moderne, où chaque femme peut se retrouver un peu en Marie, Camille ou Anne. L’éternelle fleur bleue que je suis, adore ces histoires qui deviennent de vraie escapade autour du monde et des sentiments (et sans être gnangnan c’est promis ;)).

Si vous avez envie de découvrir ce roman, c’est par ici ! :) En attendant, voici la 4ème de couverture ! ;)

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : décoration de l’appartement, gâteaux, invités… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin.

Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière pour faire le tour du monde. A bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… » 

Le premier jour du reste de ma vie de Virginie Grimaldi, aux éditions City

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Maman Prout
    23 janvier 2015 at 22:05

    Rhooo ta façon de le décrire Alexia, ça me donne grave envie!!!! Faut que je me le débusque :P

    • Reply
      Mummy Addict
      24 janvier 2015 at 22:15

      J’ai adoré, un roman comme j’aime, à dévorer !! :) Amazon est en rupture, mais j’ai vu sur les réseaux que c’était possible de le trouver dans des grandes surfaces et cultura aussi ! ;)

  • Reply
    femmesweetfemme
    24 janvier 2015 at 21:33

    J’ai lu chaque mot en ronronnant de plaisir. Ta critique est tellement belle… Et bien écrite en plus ! Je suis flattée qu’une si jolie plume ait aimé la mienne. Merci !

    • Reply
      Mummy Addict
      24 janvier 2015 at 22:11

      Euh Bah là, c’est moi qui ronronne !

      Que tu sois tombée sur mon blog, que tu ais lu mes mots et qu’en bonus, tu me laisses un commentaire… je ronronne plus fort que mon chat là ! ;)

      Merci d’avoir pris le temps de passer par là ! Belle continuation à ton roman et aux prochains ;)

    Laisser un commentaire